Ouverture

Bienvenue sur mon site.

Même si ce n'est probablement pas par hasard que vous vous y retrouvez, car peut-être m'avez-vous déjà rencontré sans même le savoir, vous trouverez là quelques nouvelles sans prétention, certains projets de romans, dont mes travaux en cours, mais également une sélection de mes productions graphiques. Surtout, vous rencontrerez beaucoup de personnages, et faites attention à eux, car s'il y en a dont je suis amoureux, la plupart consiste pour moi en d'obscurs inconnus.

Dans la seconde moitié du XIX° siècle, le vaisseau corsaire l’Archiviste, armé par une lettre de course émanant de l'Empire Français, prenait la route de l’Extrême Orient dans le sillage d’hommes, de marins, d'explorateurs, et d'autres aventuriers, qui avaient autrefois entrepris de découvrir les frontières du monde. Les journaux et les chroniques laissées par ces navigateurs d’un autre âge racontent l’histoire d’hommes téméraires qui ont traversé des contrées aujourd’hui introuvables sur les cartes de notre monde, et sont parvenus jusqu’à un lieu dont seuls les conteurs ont ensuite continué à parler comme du mythe de la jeunesse éternelle. Parmi tous ces héros dont l’existence fut constamment défaite des mémoires, seul un dénommé Basilus est revenu en Europe pour entreprendre la publication des journaux de ses compagnons restés dans le lointain. L’histoire de ce voyageur extraordinaire et de l’Archiviste aurait pu disparaître à jamais, si un mystérieux chercheur du nom de Kasuchige Nojima, mêlé à une obscure confrérie éloigné des cercles d'historiens et d'universitaires, ne s’était pas penché sur le curieux destin de Basilus, lequel a effectivement laissé des indices de son existence sur trois siècles différents. A travers les histoires de l’héritage incroyable qu’a laissé Basilus sur les lieux qu’il a foulés au cours de ses trois siècles d‘errance sur la Terre, voire encore davantage, et de ce dont sont capables les hommes pour s’investir dans la lutte qui oppose leur destinée à leur libre-arbitre, c’est la quête de cette immortalité que je raconte dans le sillage de l’Archiviste et des recherches de Kasuchige Nojima. 


Dans la nouvelle version de Microcosmas, un homme du nom d'Ingmar semble intéressé par certains secrets cachés dans la bibliothèque que possède un vieux collectionneur de la ville. Prise en otage par ses desseins, Cyllène  découvre bientôt que l'homme qu'elle a aidé à s'introduire dans les tunnels du métropolitain, a lui-même été entraîné par une aveugle pleine d'un mystérieux pouvoir, dans un conflit où d'obscurs penseurs sont prêts à tout pour se partager certains secrets oubliés de l'histoire.

 

 

 

 

 

 

ARCHIVES

Dans les archives, bien qu'il y ait beaucoup de matière, la plupart des projets datent et vieillissent mal ; s'ils ne sont pas achevés pour certains, la qualité s'est défaite pour d'autres, et il ne faut pas espérer aller au bout de longues et transcendantes aventures en suivant le cours de ces histoires. A la recherche des cruels fantômes d'un été d'enfance où le monde a basculé, dans le sillage d'un navire corsaire lancé vers les océans inconnus de la planète, sur l'ordinateur d'un homme qui doit se proclamer Dieu pour retrouver l'amour, ou dans les essais d'un visual novel, il y a cependant matière infinie à réécrire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La question de la nouvelle est relativement complexe à situer dans ce que j'ai l'habitude d'écrire, car si je me sens généralement plus à l'aise sur des projets de longue haleine qui me prennent toujours une grande part de temps et d'idées finissant par se recouper, je ne délaisse tout de même pas la nouvelle et en fais en contraire un précieux allié, parfois aux parfums de légère réjouissance estivale, souvent aux allures de challenge.

 

 

 

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×